Une Silver économie mal-aimée ?

Par Frédéric Serrière, octobre 2016.
La Silver Economie « à la française », dans sa définition, est trop restreinte en taille.
C’est probablement une des plus importantes difficultés. Il s’agit, souvent, de produits et services, qui répondent – probablement – bien aux demandes des personnes âgées actuelles, mais qui sont souvent des produits spécifiques. Ceux qui ne croient pas au marché des Seniors, diraient qu’il s’agit de produits ghetto.

D’une manière générale, à plus de 70%, les Seniors refusent les offres qui leur sont exclusivement destinées (1). Beaucoup ne consent à s’en servir que par nécessité et non pour des questions de confort ou de plaisir. Il reste quand même 30% d’une population, ce qui peut représenter des opportunités intéressantes.

 

Nous y voilà : plus la Silver Economie est positionnée sur le Grand Age, plus ce marché de la consommation est réduit et moins elle est intéressante pour les grands acteurs.

 

A titre d’exemple, un marché de 300.000 téléphones simplifiés pour les Seniors est cohérent pour des PME comme Doro ou Emporia, mais trop petit pour des acteurs tels que Apple ou Samsung. Ces derniers préféreront intégrer les attentes des Seniors dans leurs produits à destination de l’ensemble des générations. Ce que j’appelle, une stratégie intergénérationnelle, assez loin de la Silver Economie.

 

Il est même possible de se demander si certains produits spécifiques pour les Seniors ont vraiment un avenir sur le moyen terme et si une partie d’entre eux ne va pas disparaître avec la génération des personnes âgées actuelles. En effet, de nombreux acteurs ne font pas la distinction entre le facteur « âge », qui expliquerait qu’une consommation peut augmenter (ou baisser) avec l’avancée en âge et le facteur « génération » qui pourrait définir les Boomers comme n’ayant pas besoin de téléphone simplifié car déjà utilisateurs de smartphones traditionnels.

Frédéric Serrière est conseiller en stratégie auprès des directions générales sur les questions du vieillissement démographique, marché des Seniors et Silver Economie depuis plus de 15 ans et dirige GlobalAgingConsulting. Il est également le Fondateur du Think Tank AgeEconomy pour des décideurs (Berlin, Londres et Paris). Il est l’auteur des Guides Silver Eco 2016 et 2017 (3). www.FredericSerriere.com

 

(1) Etude « Cibler les Seniors » – 2008

Share on Facebook0Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn0Share on Google+0Email this to someone

Articles qui pourraient vous intéresser :

Cet article a été publié le vendredi 4 novembre 2016 à 19 h 33 min et est classé dans Silver Economie. Vous pouvez en suivre les commentaires par le biais du flux RSS 2.0. Les commentaires et pings sont fermés.