La dépendance : réalités économiques et démographiques.

Le film « Les vieux fourneaux », sorti en salle en août 2018 et inspiré de la BD éponyme, met en scène 3 savoureux septuagénaires (Pierre Richard, Eddy Mitchell et Roland Giraud), qui démontrent que l’impertinence n’a pas d’âge. Nos 3 « héros » nous touchent par leur énergie et leur fragilité.

Cette fragilité qui dans la vraie vie se transformera en cette dépendance que tout le monde redoute pour ses proches ou soi-même.

Quittons le cinéma pour mieux cerner les réalités, notamment démographiques et économiques, qui se cachent derrière ce terme. En 2016, l’économiste Philippe Crevel était intervenu lors du « débat Autonomie de l’Ocirp ». Son état des lieux et son benchmark avec d’autres pays d’Europe sont toujours aussi éclairants.

C’est avec le vieillissement et l’entrée dans les 80 ans des enfants du baby-boom, soit à partir des années 2020 ou 2030, que le défi de la dépendance va se poser en France, en particulier en lien avec le financement des retraites et des dépenses de santé. De nombreuses évolutions de société et économiques sont à prendre en compte pour avoir une vision à long terme et penser la prise en charge de la dépendance.

Historique, définition de la dépendance, chiffres clés de la démographie, des dépenses, du financement et du reste à charge, place des aidants, espérance de vie et perte d’autonomie, patrimoine et épargne, allocation personnalisée d’autonomie, hébergement et services à domicile, Philippe Crevel dresse un état des lieux complet pour mieux comprendre le défi de la dépendance dans les années à venir.

Retrouvez ici les principaux axes de son intervention lors de ce débat.

Share on Facebook0Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn0Share on Google+0Email this to someone

Articles qui pourraient vous intéresser :

Tags :

Cet article a été publié le vendredi 24 août 2018 à 15 h 54 min et est classé dans Non classé. Vous pouvez en suivre les commentaires par le biais du flux RSS 2.0. Les commentaires et pings sont fermés.